BENCHMARK EXPE est à Rennes

Les équipes de VEDECOM TECH se sont rendues à Rennes le 11 février 2020 afin d’évaluer une expérimentation autonome innovante, déployée dans le cadre du projet SAM, associant les constructeurs Navya et EasyMile. Concurrence ou compétition positive ? Découvrez le journal de bord de notre visite.


L’expérimentation accueille deux modèles de navettes, de deux fournisseurs différents : Easymile et Navya. Elle permet ainsi aux usagers de vivre deux expériences. Et surtout, ce terrain de jeu crée une compétition positive et stimule potentiellement les progrès technologiques et serviciels pour l’industrie et les territoires.

Un site propice au déploiement d’un service de navettes autonomes utiles pour de vrais usagers.

Arrivés dès le matin à 9h depuis la gare de Rennes à l’arrêt de bus Beaulieu RU de la ligne C4, il ne nous faut que quelques mètres pour rejoindre le terminus Beaulieu RU Etoile du service de navettes. Sur place, nous observons tout de suite un flot de piétons, majoritairement des étudiants, qui se déplacent sur le campus. Le site semble donc idéal pour accueillir des navettes autonomes. Celles-ci véhiculent les étudiants en divers points d’intérêt de 7h45 à 18h30 : les restaurants universitaires, un centre culturel, un pôle numérique, les écoles et le centre administratif.

Les moyens sont au rendez-vous : 4 véhicules sont déployés et permettent de délivrer un service utile : 6 stations sur un parcours de 1,3 km et avec un délai d’attente qui varie entre 7 et 15 minutes. D’ailleurs, le service a droit à un numéro de ligne comme les autres : il s’agit de la ligne 100 du réseau STAR de la ville de Rennes. Nous apprécions l’intégration de l’information voyageurs dans les supports déjà en place : le site internet, l’application mobile, les écrans embarqués dans les bus.

C’est une des rares expérimentations dans lesquelles nous côtoyons de « vrais » usagers : des habitués qui montent régulièrement dans une navette comme dans un véhicule de transport traditionnel, sans appréhension, souvent lorsque celle-ci arrive au bon moment, au bon endroit sur leur trajet. Ces « vrais » usagers restent toutefois encore trop peu nombreux à notre goût.

L’analyse comparée de VEDECOM Tech, qui s’intègre dans son benchmark des expérimentations de véhicules autonomes

Ce qui nous a marqué : la qualité de l’accueil des opérateurs, ce qui peut sembler paradoxal puisqu’à terme la cible veut qu’il n’y ait plus d’opérateur à bord. Et pourtant ces opérateurs, sereins et libérés du stress de la conduite, rendent le voyage agréable. Ils ont le sourire, ils ont le temps d’échanger avec les usagers et de veiller sur nous. Au final, même si nous pourrions nous passer d’eux, voulons-nous vraiment nous passer de ces interactions humaines ? Ou bien est-ce une opportunité de proposer de nouveaux services ou une nouvelle approche relation-usagers ?

Sur le terrain, nous avons passé la matinée à tester les deux types de navettes, et identifié leurs différences. L’une offre aux usagers une conduite plus fluide avec des freinages plus doux, tandis que l’autre offre aux opérateurs un panneau de commande plus pratique. Nous avons aussi passé au crible l’ambition technologique et l’expérience utilisateur. Quelle est la complexité des objectifs technologiques de cette expérimentation ? Quel est le vécu du point de vue des passagers, des riverains et des opérateurs ? On peut citer en exemple l’application de géolocalisation en temps réel, qui permet aux usagers d’anticiper et qui favorise ainsi la fréquentation.

Notre rapport complet est disponible dans notre benchmark des expérimentations de véhicules autonomes. Ce benchmark vous permet de comprendre l’état de l’art actuel et apporte une aide à la décision dans vos intentions de projet, grâce à la mise en évidence des bonnes pratiques, des opportunités et des erreurs à ne pas commettre.

Pour en savoir plus :https://sway.office.com/GRcTDtvFOl7KIbHh?ref=Link


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *