Joyn, à mi-chemin entre véhicule de transport sans chauffeur et covoiturage autonome

A mi-chemin entre véhicule de transport sans chauffeur et covoiturage autonome, le concept Joyn peut nous inspirer pour une vision durable et incitative des futurs services de mobilité autonomes.

L’agence de conception Layer a développé un concept d’habitacle et d’application de transport de personne … autonome! A mi-chemin entre le véhicule de transport sans chauffeur et le covoiturage autonome, ce concept, baptisé Joyn, vise à rendre les trajets plus agréables tout en récompensant le comportement durable des usagers urbains.

Joyn est pensé comme un moyen simple de réserver un trajet mais également un réseau social qui crée une communauté motrice d’engagement environnemental.

L’application

L’application permet de consulter une carte affichant les temps de trajet estimés des véhicules à proximité et d’appeler un de ces véhicules en entrant le nombre de passagers et la destination. Elle calcule ensuite l’itinéraire le plus adapté en fonction des trajets et des passagers déjà présents. Les véhicules sont autonomes et peuvent prendre jusqu’à 8 passagers.

L’application est pensée comme un réseau social engageant pour inciter à l’utilisation du service et récompenser les comportements positifs. C’est un gros plus quand on sait que l’utilisation des véhicules autonomes dans le cadre d’expérimentations existantes n’est pas au beau fixe. Les voyageurs peuvent gagner des points lorsqu’ils réalisent des trajets respectueux de l’environnement. Par exemple en choisissant des trajets avec un plus grand nombre de passagers, dans le sens de la lutte contre l’autosolisme, ou avec des trajets plus directs. Ces points sont ensuite échangeables contre des biens et des services auprès de partenaires Joyn ou transférables sous forme de dons à des partenaires caritatifs.

La plateforme permet, enfin, à ses utilisateurs d’organiser et promouvoir des actions environnementales. Plus l’usager organise ou participe à des événements, plus il gagne des points Joyn. On doit bien reconnaître à Joyn une véritable volonté d’engager ses utilisateurs sur la durée.

Le véhicule

Les sièges sont modulaires et permettent au passager de régler le degré d’intimité souhaité. Les sièges s’opposent et sont séparés par des ailes qui peuvent être maintenues fermées ou ouvertes permettant de voir ou non le passager en face. Facilitateur de lien social donc ou protecteur de l’intimité. Une innovation qui donne le choix à l’usager qui subit habituellement l’aménagement intérieur d’un véhicule.

L’intérieur est tout équipé et chaque siège comprendra un port de chargement et des supports de tablette pliants, le tout pour un environnement agréable pour l’usager qui peut s’adonner à ses activités ou travailler durant le temps de trajet.

A bord, de l’information, spécifique à chaque voyageur (arrêts à venir, heure d’arrivée…), est diffusée sur les fenêtres du véhicule design comme une bulle de verre intelligente faisant le lien avec l’environnement extérieur.

Bien qu’à l’état de concept, cette vision d’un service autonome et durable fait réfléchir. En effet, elle révolutionne la vision du partage de trajet en allant plus loin que le covoiturage traditionnel en proposant des véhicules de 8 places mais également en impliquant personnellement les utilisateurs dans une action environnementale avec son système incitatif de points. C’est également une innovation côté véhicules autonomes habituellement pensés en transport à la demande individuel ou sur un trajet précis.

Il ne reste plus qu’à espérer que le pari du véhicule autonome se réalise.


One thought on “Joyn, à mi-chemin entre véhicule de transport sans chauffeur et covoiturage autonome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *